Espace

ESPACE

Effets des conditions spatiales ou de leurs analogues sur le squelette

  • La compréhension du rôle des ostéocytes dans les mécanismes de perte osseuse lors de conditions d’immobilisation ou de vols spatiaux est nécessaire pour mettre en place des contremesures efficaces.
  • Les études in vitro, en vol et au sol, permettent de comprendre la mécanotransduction.
  • Quelle est l’ampleur de la perte osseuse selon le temps passé dans l’espace ? La récupération osseuse suite à des vols de longue durée est-elle possible ? Le temps de récupération sur Terre entre deux missions spatiales est-il important ? L’élaboration de jumeaux numériques permettra de répondre à ces questions.
  • Verrous scientifiques et techniques :
  • Accéder aux missions spatiales afin d’augmenter la population de spationautes
  • Avoir des modèles in vitro fiables et reproductibles
  • Identifier les activités ostéocytaires au niveau cellulaire et microstructural (modèle murins et cellulaires, transparisation osseuse, imagerie et analyse d’image)
  • Participants : Alain Guignandon, Claire Morin, Maura Strigini, Thierry Thomas, Marie-Thérèse Linossier, Norbert Laroche, Arnaud Vanden-Boscche, Mirelle Thomas, Sylvie Peyroche.
  • Financements : ESA, CNES, ANR Bonton (2020-2024)

 

Dry immersion model: Linossier MT et al PloS ONE 2017

Cosmonauts, 4-6-month sojourn ISS : Vico L et al J Bone Miner Res. 2017,Hargens & Vico, JAP, 2016,Vico & Hargens, Nat Rev Rheumatol, 2018

Male C57BL6J mice, mission BION M1: Gerbaix M et al., Sci Rep. 2017, Gerbaix M et al., Front Physiol. 2018